Image Club de la chasse et de la nature fait rimer chasse et humanisme

Club de la chasse et de la nature fait rimer chasse et humanisme


Club de la chasse et de la nature fait rimer chasse et humanisme

La chasse est une activité souvent décriée par les fervents partisans de la cause animale, ils la considèrent comme étant inadaptée à l'environnement. Pourtant, il faut savoir que la chasse est en réalité une pratique humaniste, quand elle est bien gérée. Pour comprendre ces deux concepts qui semblent s'opposer, quelques éclaircissements sont à faire.

François Sommer chasseur sociable mais surtout humaniste

A Paris, dans le quartier des Marais, se trouve un lieu assez particulier. L'hôtel de Guénégaud des Brosses, situé dans le III e arrondissement, accueille un club dédié à la chasse et à la nature. Son illustre fondateur François Sommer souhaitait faciliter des échanges et créer des liens entre les chasseurs et les protecteurs de la nature.

D'après l'épitaphe de sa pierre tombale, François Sommer (http://www.fondationfrancoissommer.blog) a dédié sa vie au développement de l'esprit social chez les hommes et s'est consacré à la mise en valeur de la nature vivante et sauvage. Son investissement a porté ses fruits. Aujourd'hui, il est connu pour être l'initiateur de plusieurs activités liées à la chasse et à la protection de l'écosystème. Autant de cordes à son arc qu'il met au service de la société. Cet altruisme lui a valu une notoriété d'homme écologiste et humaniste.

Le club fondé par le couple Sommer

Le Club de la chasse et de la nature a été fondé en 1966 afin de transmettre la passion de François et Jacqueline pour ce sport. Adeptes des activités qui peuvent les mettre en contact avec la nature, ils s'investissent dans plusieurs projets de leur fondation :

  • l'instauration du Musée dédié à la chasse et à la nature,
  • la construction d'une bibliothèque destinée à la littérature cynégétique,
  • la préservation d'un parc protégé, doté de plusieurs espèces animales en voie d'extinction.

Toutes ces activités sont accessibles pour les membres du club. A priori, les membres ont la tâche de perpétuer les idéaux de leur fondateur. Ils sont tenus de donner aux autres l'exemple d'une chasse qualitative. Avec un appui culturel et social, la chasse est mieux réglementée.

Les avantages d'un club de chasse humaniste

Celui qui pense que les activités d'un club relatif à chasse se résument uniquement à la chasse a tort. C'est bien au-delà de cela. C'est tout un rouage qui peut aboutir à une dimension humaine quand il est raisonné. Le Club de la chasse et de la nature a fait de l'humanitaire son arme de prédilection. Il a créé ses activités en prenant en compte tous les aspects sociaux qui peuvent se rapporter à la chasse, afin d'œuvrer pour le bien de la nature.

Du point de vue culturel, le club permet aux membres de s'instruire et de s'ouvrir à d'autres horizons. Les liens d'amitié qui s'y créent sont un atout majeur à la bonne marche de l'association. Aimer et pratiquer la chasse sportive sous tous ses aspects est une source de relaxation. Et protéger la vie animale sauvage procure beaucoup de fierté. Afin d'agir pour le mieux, le club forme aussi à la vie en société. La chasse est un art de vivre qui peut également s'apprendre au sein du club. François sommer est également à l'origine de la fondation François Sommer.